Retour

Le nouvel ambassadeur de Russie prend officiellement ses fonctions

Le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a reçu ce mercredi 4 juin, l'ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo, Valery Mikhaylov, venu présenter ses lettres de créance en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de son pays

Le nouvel ambassadeur de la Russie remplace Youri Romanov qui a quitté le Congo, en avril dernier, après y avoir passé quatre années consécutives dans le cadre de son mandat.

Valery Mikhaylov est né en 1955 en URSS. Dans sa carrière diplomatique, il a occupé plusieurs postes dans son pays ainsi qu'à l'étranger. De 1981 à 1984, il a travaillé à l'ambassade de Russie en Allemagne en tant qu'attaché et interprète. De 1989 à 1993, il a été nommé vice-consul au Consulat général à Rostock, en Allemagne. De 1997 à 2001, il a occupé le poste de premier Conseiller à l'ambassade de Russie en Suisse. Depuis 2005, il est vice-directeur du 1er Département des pays de la Communauté des États indépendants du ministère des Affaires étrangères de la Russie. Valery Mikhaylov maîtrise parfaitement l'anglais et l'allemand. Il est marié et père de deux enfants.

Le Congo et la Russie ont établi leurs relations diplomatiques le 16 mars 1964. Cette année, les deux pays fêtent donc le cinquantenaire de leur coopération. Durant toute cette période, Brazzaville a bénéficié d'un appui multiforme de Moscou dans les secteurs de l'économie, de la science, de la formation, de la culture, du commerce et de l'industrie. Sur le plan de l'éducation, on estime aujourd'hui à 7.000 le nombre de ressortissants congolais formés en ex-URSS et en Russie. Après une période de ralentissement, le Congo et la Russie ont décidé ces dernières années, d'élargir leur coopération vers d'autres secteurs d'activités.

Des potentiels importants pour intensifier les échanges commerciaux

Dans le domaine de la coopération économique, commerciale, scientifique et technique, rappelons que les deux pays ont organisé du 24 au 29 avril dernier à Moscou, la troisième session de leur Commission mixte, à l'issue de laquelle un Protocole d'accord a été signé. Au cours de cette rencontre, les participants se sont engagés à réaliser ensemble des projets dans les domaines de l'énergie, des infrastructures, de l'agriculture, de la santé, de la formation des cadres, et de la culture.

Les grandes sociétés russes comme Gazprom Neft, Zarubejneft, Technopromexport, Inter RAO, EFESk et autres compagnies, ont exprimé leur intérêt à venir s'installer au Congo. Les deux parties ont également harmonisé leurs approches sur le projet de construction d'un oléoduc des produits pétroliers à Pointe-Noire, Brazzaville, Oyo et Ouesso, qui deviendra un élément important pour la sécurité énergétique au Congo.

Les échanges ont aussi porté sur la contribution de la société russe GPB Global Ressources à la prospection du bloc pétrolier « Nanga 2 », à Pointe-Noire, ainsi que sur sa participation dans l'exploitation d'autres gisements d'hydrocarbures.

Les institutions de l'enseignement et les entreprises russes ont exprimé leur disponibilité pour la mise en œuvre des programmes de formation et de recyclage des cadres congolais. En outre, les participants ont confirmé la volonté réciproque des deux États de développer un partenariat dans le domaine de la culture et des arts. La prochaine session de la Commission mixte aura lieu en 2015, à Brazzaville.

"Les Dépêches de Brazzaville" - Yvette Reine Nzaba

Lire la suite

Photos